Accessibilité et normes de la menuiserie aluminium

La pose des menuiseries extérieures est soumise à de multiples règles européennes et nationales. Ces types d’ouvrages sont destinés à isoler votre maison du bruit et du froid. Ils parviennent aussi à augmenter le bien-être et le confort. L’isolation phonique et thermique et l’accessibilité aux personnes à mobilités réduites sont les éléments les plus importants à prendre en compte durant l’installation de menuiseries en aluminium. Quelles sont alors les conditions d’accessibilité et normes de la menuiserie aluminium ? Ce document vous apporte des éléments de réponse.

L’isolation thermique des menuiseries extérieures

Depuis 2013, la norme RT 2012 doit nécessairement être respectée dans les nouveaux immeubles à usage d’habitation. Cette norme explique l’engagement de la France à limiter la consommation énergétique des logements. Ce règlement a pour objectif d’améliorer la thermique d’une construction. Cela permet de réduire sa consommation en énergie. Il est à noter que les extensions d’immeuble et les travaux de réhabilitation sont, eux aussi, soumis à la réglementation thermique 2012. La consommation d’énergie d’un immeuble est influée sur son lieu (climat, altitude, etc.), son type de construction, son utilisation (résidence, collectif, etc.) et d’autres éléments environnementaux. Elle est essentiellement fonction de l’isolation de son enveloppe, qui protège efficacement des changements climatiques en été et en hiver. Par ailleurs, la performance thermique des menuiseries en aluminium réside dans leur aptitude à éviter tout problème de condensation ainsi que de déperdition thermique. Alors, le confort thermique n’est plus conditionnel à un approvisionnement énergétique durable. Pour cette raison, la rupture du pont thermique est recommandée pour les fenêtres en aluminium. Cette rupture est nécessaire pour obtenir des coefficients d’isolation thermique qui conviennent aux coulissants et fenêtres aluminium. Ces derniers gardent la température intérieure du logement en faveur de leur isolation thermique fortifiée. Ces fenêtres participent en outre à limiter la consommation en énergie primaire du bâtiment. Assurer l’isolation thermique d’une face extérieure d’un bâtiment revient à limiter la sensibilité à l’air de l’ouvrage. Cette réduction des infiltrations d’air doit alors être évaluée pour garantir le confort, la sécurité ainsi que la salubrité des endroits. Les personnes en charge de rénovation et de plans de construction doivent donc obliger à poser des menuiseries adaptées à la norme RT 2012. Les menuiseries aluminium à rupture de pont thermique proposent les meilleures solutions en matière d’amélioration énergétique. Du coup, une isolation thermique passe par la sélection d’une menuiserie aluminium bien adaptée.

L’isolation acoustique

La Nouvelle Réglementation acoustique ou NRA englobe tous les nouveaux logements dont le permis de construire est postérieur à 1996. Il est à noter que l’isolation acoustique est encadrée par la NRA. Celle-ci impose aux constructions récentes une isolation basse du bâti en présence des bruits venant d’extérieur. Après les travaux de rénovation ou de construction, l’ouvrage est soumis à un ensemble de teste caractérisant la performance des éléments utilisés. Le but est de parvenir à un niveau de confort parfait dans l’immeuble. L’optimisation des performances acoustiques a ainsi lieu en même temps qu’une bonne isolation thermique. Si les habitations sont mitoyennes, le règlement requiert également d’isoler les divers foyers de façon à réduire les bruits d’impacts. Le règlement impose d’opter pour des menuiseries d’isolation plus de 35dB. En fonction de la sur mes dimensions des fenêtres et portes et de la surface de la pièce, la menuiserie avec des matériaux résistants doit avoir une faiblesse acoustique assez suffisante afin de satisfaire la nécessité de la réglementation acoustique.

L’accessibilité aux personnes à mobilité réduite

La sélection des fenêtres et des portes en aluminium est soumise à la loi Personne à mobilité réduite ou PMR permettant un accès facilité aux logements pour les individus en situation handicap. Destinée à favoriser l’accessibilité aux immeubles aux PMR, la loi en question s’applique également aux constructions à usage d’habitation communautaire. La loi PMR se rapporte aux portes et aux fenêtres extérieures des immeubles publics et des immeubles privés réservés à la location. C’est elle qui détermine l’axe de rotation, la largeur, la maniabilité, la largeur du passage et enfin l’espace d’utilisation. Par ailleurs, les portes sont soumises à une entrée optimale de 20 mm de hauteur. Tandis que sa largeur de passage nécessaire est de 830 mm lorsque le battant est ouvert 90o. Dans la même conception, la clenche de la porte doit être conviviale.